Quelle est votre part d’ombre ?


Agressivité chronique, reproches répétés contre les mêmes personnes, jugements péremptoires, répétitions malheureuses, auto dévalorisation ou autopromotion… Et si c’était notre part d’ombre qui s’exprimait ?

Jung fut le disciple préféré de Freud jusqu'au jour de 1912 où il rompit avec son maître en repoussant sa conception exclusivement sexualisée de la libido. Il préféra faire de celle-ci l'expression globale de l'énergie vitale. Leur interprétation du rêve divergea. Pour Freud, le rêve masque symboliquement un désir interdit. Pour Jung, il a une fonction finaliste et créatrice. Le symbole ne dissimule pas, il enseigne. Selon Freud, il s'agit d'un déguisement. Selon Jung, c'est une manifestation de l'activité régulatrice de l'inconscient qui dresse le bilan de la situation intrapsychique actuelle et compense l'unilatéralité du conscient. Le rêve est un outil qui, grâce aux facettes des symboles, réussit à exprimer l'inexprimable. Il adresse au rêveur, pour sa santé et son avenir, des messages très importants qu'il s'agit de déchiffrer.

Complexe, le système jungien se caractérise surtout, sous le niveau de l'inconscient personnel, par la présence d'un inconscient collectif, hérité de l'expérience ancestrale du genre humain. L'inconscient collectif est le domaine des archétypes, unités dynamiques de l'énergie psychique disposées en réseaux, sur lesquels se cristallisent les représentations imagées personnelles. Il est identique pour toute l'Humanité, ce qui explique l'uniformité des mythes, légendes et contes malgré la diversité des cultures, et leur analogie avec les contenus des rêves. Il est ressenti comme objectif, car ne nous appartenant pas en propre. On se servira de ce fonds commun pour interpréter les messages les plus profonds de l’inconscient.

L'analyse psychologique jungienne consiste à intégrer les différentes instances qui composent le monde des archétypes jusqu'à celui du centre, du "noyau de l'âme", le Soi, qui, en unifiant les oppositions apparentes du conscient et de l'inconscient, devient un facteur de sens, d'ordre et de paix. Cette intégration des archétypes n'est possible que si l'on n'est pas séduit par leur chatoiement et possédé par eux.

Jung souligne l'ambiguïté du mot "inconscient". Selon lui, il existe une "conscience de l'inconscient" alors que le conscient se manifeste souvent sous la forme d'un archipel de consciences diverses, réunies par le complexe du moi. Le psychologue va jusqu'à évoquer le savoir absolu de l'inconscient, connaissant à l'avance ce que sera notre destinée puisqu'il en est l'ouvrier secret. D'où notre intérêt à entrer en dialogue avec lui pour découvrir ce qu'il nous prépare. De manière générale, on peut dire que plus l’ombre en soi est identifiée et acceptée, plus on se sent confortable avec soi-même et avec les autres. On parle alors d’intégration.


Cabinet de psychanalyse et psychothérapie – Michael BARALLE
Situé dans le 18eme au 3. Square Lamarck – 75018 Paris

Téléphone : 01 42 58 37 80



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire